Valoriser les savoir-faire

La question de la transmission des savoirs industriels a été le fondement de cette action. Elle a été organisée en direction de deux cibles : l’industrie et la population.

Et c’est toujours à partir de ces deux piliers que la Communauté de communes décline aujourd’hui ses actions culturelles, sociales et environnementales (touristiques, économiques…) afin de créer un bassin de vie équilibré, cohérent, dynamique et au fait des grands enjeux de ce XXIe siècle pour trouver les moyens de sa permanence.

Val'Eyrieux souhaite la reconnaissance et la valorisation des savoir-faire, de l’excellence et de la création du bijou sous toutes ses facettes, mais également du savoir-faire :

  • Pour l’industrie et l’artisanat, il s’agit d’un nouveau départ de
    développement économique et des vecteurs de communication.
  • Pour les élus, un même développement économique, créateur de richesse et de notoriété, associant l’innovation des décideurs économiques et des élus.
  • Pour les décideurs économiques et politiques, c’est le défi de demain et l’appropriation commune de l’excellence, de la création, de la notoriété, dans un contexte de mutation, de choix technologique de communication… et, in fine, le rayonnement partagé.
  • Pour le grand public, cela se traduit par :
  • Une signature et une image fortes et valorisantes (identité visuelle, charte graphique, signalétique…).
  • Une approche stratégique, un rayonnement du territoire :
    • Des rendez-vous événementiels réguliers comme la Musique et Or dnas la Vallée du bijou, l'exposition-vente de la Saint-Valentin, le Festival du Bijou, la Fête de la Science, Noël, des animations estivales, des rendez-vous culturels.
    • Une maison du bijou au Cheylard autour de lieux dédiés à l’univers du bijou (exposition-vente, fabrication, scénographie, espace muséal, ateliers et espaces de formation…).
    • Une irrigation dans tout le territoire.
    • Une découverte des savoir-faire riche et diversifiée avec la maison du bijou au Cheylard, les ateliers des artisans et industriels bijoutiers (circuits découvertes et balades…), et bientôt l'atelier du bijou qui verra le jour à Saint-Martin-de-Valamas.
    • Une complémentarité logique avec L’Arche des Métiers, l'Office de tourisme intercommunal, l' Agence de Développement du Tourisme en Ardèche, et les autres réseaux.
    • Une déclinaison à l’unisson sur toutes les richesses du territoire. “Des bijoux dans les écrins” : les paysages, les sentiers et itinéraires, la gastronomie (restaurants, auberges et tables d’hôtes), les incontournables du patrimoine naturel (mont Gerbier-de-Jonc, mont Mézenc, les randonnées, le Chemin des Cinq Sens -sentier d’art in situ-, les “Chemins oubliés” des Boutières…).
    • Une aventure familiale et/ou entre amis. L’opportunité de se ressourcer, de puiser une nouvelle énergie de plaisir et de bonheur, du bijou jusqu’au tourisme.